Cynic - The Portal Tapes

25/04/2012

Par Maxime Delorme

Label: Season of Mist

Site: www.cynicalsphere.com

Dix-huit ans ! C’est le temps qu’il aura fallu aux membres de Cynic pour officialiser cet album qui ne doit sa popularité au sein de la niche progressive qu’au peer to peer. Car si « Portal » n’est jamais sorti officiellement, absolument tous les fans de la cynical sphere ont jeté au moins une oreille à cette pépite. Mais revenons-en au départ.

Alors que Cynic explose en plein vol en 1994, trois de ses membres émérites, Jason Gobel, Sean Reinert et Paul Masvidal se décident à fonder un nouveau projet orienté autour d’un tableau de Robert Venosa. Cette peinture, intitulée « Portal » sera l’inspiration première des trois larrons sur ce qui deviendra un projet à mi-chemin entre Cynic et Aeon Spoke. En effet, Portal regroupe le côté planant et jazzy de Cynic, qu’il mélange avec les atmosphères plus pop et mielleuses d’Aeon Spoke.

Le résultat est admirable ! Même dix-huit ans après, cet album reste un ovni, mélange d’ambiances à la fois homogènes et éthérées. Les jeux de voix entre Paul Masvidal (au son bien moins trafiqué que dans Cynic) et Aruna Abrams ajoutent énormément de douceur aux morceaux, donnant ce côté à la fois doux et complexe à la musique. Pas de virtuosité sur cet album, les admirateurs des solos techniques de Masvidal seront certes en reste, mais pourront toujours s’émerveiller de la foultitude d’arpèges techniques en clair.

Il est par ailleurs étonnant de constater que la production a très bien vieilli ! Certes, l’album accuse le coup sur quelques sons nineties (comme le solo de clavier sur « Circles »), mais pourtant la qualité générale reste du niveau de celle que Cynic aura atteint quelques années plus tard avec Traced in Air.

En bref, avec cette officialisation, plus question de passer à côté de cette pierre d’angle du monde de Cynic. Un album plein de subtilités, qui mérite franchement le détour et saura encore surprendre ceux qui seraient passés à côté !