Karda Estra - The Age of Science and Enlightenment

17/02/2007

Par Jean-Philippe Haas

Label: Cyclops Records

Site:

Si Danny Elfman se fâchait un jour définitivement avec Tim Burton, ce dernier pourrait toujours avoir recours aux services de Richard Wileman et aux musiciens classiques qui forment l’entité Karda Estra. Depuis dix ans et autant d’albums, cette formation britannique développe une musique à dominante classique, sombre, mélancolique, inquiétante, fascinante. The Age of Science and Enlightenment propose un voyage aux allures de bande originale de film gothique. Joyeux drilles et autres gais lurons, passez d’ores et déjà votre chemin.

Proposer des similitudes, des influences ou rapprocher Karda Estra d’un courant serait à la fois inutile et restrictif. De la musique de chambre orientée ambient ? Oui, peut-être, bien que cette définition soit très largement incomplète puisque seul « Am I Dreaming You ? Are You Dreaming Me ? » est fermement ancré dans l’ambient, alors que l’aspect classique l’emporte largement dans les autres compositions.
Lente, aérienne, hypnotique, aussi épurée que sophistiquée, la musique de Karda Estra reste éminemment mélodique, très rarement dissonante, et ne s’emballe que pas brèves fulgurances. Quelques guitares, un piano, des nappes de clavier et des sons électroniques viennent discrètement soutenir les lignes mélodiques crées par le violon, le hautbois, le cor anglais, la flûte et les saxophones. Des voix féminines évanescentes survolent le tout çà et là. Les atmosphères sont dans l’ensemble très romantiques, ou étranges, voire inquiétantes. L’apogée de la tension est atteinte sur « The Return of John Deth »… qui donne tout sauf envie de rencontrer ce personnage, tant cette pièce est de loin la moins rassurante de l’album. La plus riche aussi, puisque Richard Wileman y joue de la guitare classique, électrique, du piano, des percussions, et incorpore une large palette de sons de claviers, autant de contributeurs à l’atmosphère pesante, menaçante de cette composition.

Difficile de dire si The Age of Science and Enlightenment est le meilleur album de Karda Estra. Il est par contre peu risqué d’affirmer que la musique de Richard Wileman aura du mal à vous lâcher une fois qu’elle se sera subrepticement insinuée dans vos oreilles. Un album aussi magnifique que redoutable de mélancolie.