Frank Zappa - Over-night Sensation

01/10/2002

Par Dan Tordjman

Label: Rykodisc

Site:

Sorti quatre ans après Hot Rats, Over-Nite Sensation va révéler Frank Zappa au grand public. Présentant des morceaux d’une durée bien plus conventionnelle, entre quatre et six minutes, ce disque se révèle être également bien plus accrocheur, grâce à des mélodies immédiatement identifiables, comme celles des géniaux “Zomby Woof“, “Dirty Love“ ou “I’m The Slime“.

Là encore, Zappa a sorti sa marmite et a versé dedans du jazz, du funk, de la country, du rock, avant d’y rajouter des soli de guitare bien sentis, efficacement secondés par les interventions de Jean-Luc Ponty, notamment sur “Fifty-Fifty“, où il parvient à donner le tournis à son violon… mais pas à l’auditeur ! L’ensemble est soutenu par Ralph Humphrey, qui sera plus tard le professeur de batterie d’un certain John Macaluso (Ark), et Tom Fowler à la basse. Le disque est embelli par les marimbas de Ruth Underwood et une sympathique section de cuivres composée de Bruce Fowler (trombone), Sal Marquez (trompette) et Ian Underwood (sax alto et clarinette). Les textes ont certainement beaucoup joué dans le succès d’Over-Nite Sensation : comment ne pas se tordre de rire à la lecture des textes d“I’m The Slime“ ou de “Dinah Moe-Humm“ !

La production est plus profonde que par le passé, voire plus chaleureuse sans pour autant sonner datée quelques décennies plus tard. Cette chaleur pourrait d’ailleurs correspondre à la tonalité générale de l’album : un titre comme “I’m The Slime“, dont les paroles sont majoritairement chuchotées d’une manière on ne peut plus sexy (que ne renierait pas Prince dans son célèbre « Sexy MF »), pourrait servir de prétexte à quelque galant combat.

Over-Nite Sensation est un album tout simplement indispensable et peut très bien servir de première incursion dans la discographie de Zappa.