Rush - Clockwork Angels Tour

20/03/2014

Par Aleksandr Lézy

Label: Roadrunner Records

Site: www.rush.com

Ce n’est pas moins de trois disques plein à ras bord, enregistrés dans trois grandes villes du Texas aux Etats-Unis fin 2012, que nous propose l’incommensurable groupe canadien Rush. Nous pourrions nous dire, à juste titre, que c’est un énième concert archivé sur bandes, et que le power trio nous fait le même coup à chaque sortie d’album, un peu à la manière d’une Mylène Farmer dopée aux anxiolytiques, juste avant les fêtes de Noël pour en vendre un maximum. Sauf que cette fois-ci, le Clockwork Angels Tour s’enrichit sur quelques pistes, d’un orchestre composé exclusivement de cordes, principalement de violons. La question de son utilité, non de sa légitimité, peut se poser …

Inutile de revenir sur la carrière phénoménale de cette formation aux millions d’albums vendus. Les meilleurs titres apparaissent tour à tour, tandis que certains manquent à l’appel. Toutes les époques sont néanmoins représentées et il est assez exceptionnel de constater l’homogénéité de l’ensemble de la set-list, pourtant orientée 80’s. Le professionnalisme est au rendez-vous. La production gonflée à bloc, peut-être un poil trop moderne, a tendance à mettre les nerfs à rude épreuve. Mis à part quelques infimes défauts de jeu, c’est à Geddy Lee que l’on reprochera sa tendance à surjouer par moments son chant déjà bien maniéré.

Clockwork Angels tour joue bien son rôle de souvenir de la tournée (surtout pour nous Français …), fait le pendant à Time Machine enregistré en 2011 à Cleveland dont la set-list diffère. Cependant, pour un pavé aussi lourd, l’image semble primordiale et ce n’est sûrement pas ce triple cd « live », pouvant parfaitement faire office de « best of », que l’on conseillera avant le DVD, probablement bien plus significatif pour juger de leur prestation.