Jack Dupon - Démon Hardi

02/02/2011

Par Christophe Manhès

Label: Transit Music Group / Musea

Site:

Plutôt que de singer les formations à la mode, Jack Dupon est bien décidé à perpétuer le caractère original du progressif à la française. Tout en donnant de sa propre voix, leur style condense autant l’essence raffinée de Gong que l’impertinence d’Etron Fou Leloublan, tout en rappelant avec délice l’unique album d’Arachnoid, groupe hexagonal des seventies, génial et oublié.

Sobre, énergique et énigmatique, cette seconde livraison studio du quatuor atteint un niveau d’excellence totalement inattendu. Logé derrière une étrange pochette, ce nouvel album a de quoi laisser pantois. Avec peu de moyens, mais beaucoup de brio, Jack Dupon fait bien plus que de tenir en haleine, avec une musique maîtrisée dans toutes ses composantes, entraînant aux frontières d’un autre monde, entre fantasmagories et réalisme cru.

Il est également fascinant de découvrir de quelle manière ces musiciens originaux et talentueux transpercent la réalité à l’aide d’une inspiration poétique noire et absurde. Comble du bonheur, la production absolument parfaite permet de pénétrer le mystère, en spectateur attentif aux subtiles pulsations d’une section rythmique hors pair et d’un duo de guitaristes aussi économes qu’imaginatifs.

Jack Dupon délivre un avant-prog accessible et irréprochable, qui met en valeur un langage et un sens du récit proprement inouïs. Bien nommé, Démon Hardi est un joyau qui rassure sur la capacité de quelques artistes d’aujourd’hui à sortir des sentiers battus, et à faire l’offrande d’une musique différente et intrépide. Certainement un des incontournables de ce début d’année 2011.