Steven Wilson - Insurgentes

25/10/2010

Par Jean-Daniel Kleisl

Label: Kscope

Site:

Les multiples activités de Steven Wilson font de lui l’un des artistes les plus complets et prolifiques de ces dernières années. La sortie du film Insurgentes arrive à point nommé pour apporter un éclairage intéressant sur les interactions et évènements autour du musicien et son entourage. Tourné durant plusieurs mois par Lasse Hoile, le DVD est bien plus que le simple making of de l’album, les vues des séances d’enregistrements étant réduites. Il dépasse également le road movie mentionné par la documentation de presse.

Insurgentes est donc un véritable documentaire dont l’Anglais fait le centre de toutes les attentions. Les apparitions d’amis tels que Mikael Åkerfeldt (Opeth) ou Aviv Geffen (Blackfield) ne font que renforcer ce sentiment. Mais il permet aussi de revenir sur le monde de la musique actuel, les conditions d’écoute, l’avènement du format mp3 et la culture du téléchargement : les scènes de destruction d’iPod sont appelées à devenir célèbres. Si les propos du Britannique restent classiques et peu novateurs, on préférera les instants plus poignants, qui évoquent les débuts, dans son école, ou le premier appareil enregistreur développé par son père, et tout ce qui concerne la base sociale et culturelle sur laquelle le leader de Porcupine Tree s’est construit.

Dans un style arty, Lasse Hoile développe une ambiance très automnale grâce à son traitement des images, restant ainsi proche de la mélancolie souvent perceptible dans la musique de son objet d’étude. Il n’en demeure pas moins qu’Insurgentes – le film – s’adresse avant tout aux fans et qu’il ne semble pas avoir d’autre but. Le second DVD, non distribué à la presse, comportant notamment Bass Communion en concert et des prises audio, apportera peut-être une ouverture bienvenue.