Sol 6 - Sol 6

28/04/2010

Par Jérémy Bernadou

Label: Red Note / Orkhestra

Site:

On sent dès le premier titre que ce ne sera pas un album facile : les « paroles » éructées sur un fond très free jazz sont pour le moins déstabilisantes. Tout semble très tendu, même si les contrastes et autres nuances sont bel et bien présentes. Luc Ex, ancien bassiste des papes néerlandais du rock expérimental The Ex, est de la partie. L’album enregistré en concert à Amsterdam en 2009 mise donc tout sur l’énergie, bien que le vocabulaire utilisé ici reste relativement difficile d’accès.

Un titre comme « Uncaged » montre clairement que le groupe se situe à cheval entre la liberté du free jazz et une certaine rigueur qui lorgne vers la musique contemporaine. L’ensemble reste pourtant suffisamment varié et vivant pour éviter un certain aspect abscons fréquent dans le genre. Ceci dit, l’hétérogénéité de l’objet est assez perturbante : on sent que ces six musiciens expérimentent à tout-va, qu’ils cherchent à créer des choses nouvelles…

Les morceaux prennent alors l’allure de miniatures, chacun avec son caractère propre. A défaut de structures irréprochables, Sol6 concentre son travail sur les textures, « Amputation in Economy » livre à ce titre une facette intéressante de leur personnalité. Le disque reste nerveux, souvent dans l’urgence, sans pour autant négliger les passages plus apaisés. Lorsque Mandy Drummond prend le micro, à l’aide de sa voix chaude et rassurante, c’est pour donner une nouvelle coloration à la musique du groupe.

Cette fougue est finalement assez séduisante. « Sick Eagle », adapté d’une pièce de Charles Ives, prouve que la formation sait s’approprier un langage loin d’être évident au premier abord. Bref, on se retrouve face à un fouillis plus ou moins organisé qui n’en est pas pour autant sans intérêt. A réserver toutefois aux auditeurs avertis, tant on s’éloigne avec ce disque des sentiers battus.