Mr Protector - Pétrôle

13/04/2010

Par Jérémy Bernadou

Label: A tant rêver du roi

Site:

Le noise rock français se porte visiblement bien. Avec ce premier album, Mr Protector met en lumière un côté fiévreux et bouillonnant, qui sent la transpiration et l’énergie directe. Le genre de musique que l’on imagine provenir de la cave d’un bar poisseux, dont l’adresse ne circule qu’entre initiés.

Oscillant entre le français, l’anglais et l’allemand, le chant de Quentin Deligne est parfaitement adapté à la musique impulsive proposée par la formation (« Drôlesse ») et s’imprègne de cette esthétique in your face pour conférer une dynamique supplémentaire à un ensemble déjà bien percutant. « Jacques » et son introduction à cheval entre Diabologum et Enablers prouve que ces Français savent aussi mettre en œuvre des structures plus bigarrées, pour développer des atmosphères singulières au fil des minutes. Avec un digipak soigné et une production très fine qui conserve tout l’aspect immédiat de la mixture, Pétrole se positionne décidément comme un album abouti et rempli de sincérité.

Cette formule du power trio, même amputée de la basse à la manière de Papier Tigre, et ce côté défoulant allèchent et incitent à vivre une expérience viscérale, tant les trois acolytes jouent comme si leur vie en dépendait. En compagnie de groupes comme Gâtechien ou Pneu, qui parviennent à creuser leur trou, il y a de quoi être optimiste quant à l’avenir de la scène française dans ce créneau.