Nosound - A Sense of Loss

26/02/2010

Par Christophe Gigon

Label: Kscope

Site:

Si Porcupine Tree a son Pineapple Thief, No-Man a son Nosound. Même graphiquement, ça colle. Si elle peut paraître un poil réductrice, cette affirmation n’en est pas moins pertinente tant la gémellité de ces paires / pairs reste prégnante. La formation italienne menée par Giancarlo Erra, l’homme à tout faire du quintette, se positionne en simple (mais solide) clone, à l’instar d’un Abigail’s Ghost (Porcupine Tree) ou d’un The Watch (Genesis).

Distillant un art rock du plus bel effet, la musique des Romains sait se montrer plus ambitieuse et lorgner sensiblement vers le post-rock ou le minimalisme planant. Si le propos évoque tour à tour, outre No-Man et Porcupine Tree (le titre « Fading Silently » fait d’ailleurs furieusement penser à « Russia on Ice » de la bande à Steven Wilson), Mogwai ou Archive, le groupe le maîtrise suffisamment puisqu’il eut l’heur, à de nombreuses reprises du reste, d’être adoubé par une de ses idoles, le délicieux chanteur lymphatique Tim Bowness (No-Man), sur plusieurs de leurs disques studio ou live.

Si le groupe n’a jamais été avare de productions depuis le début de son existence, au mitan des années deux mille, son évolution stylistique semble continue bien que lente. On est bien loin effectivement à présent du classic rock de leur début, même si l’attente se fait désirer d’entendre ce que proposera Nosound après s’être définitivement libéré de ses maîtres à penser.