Alamaailman Vasarat - Huuro Kolkko

30/06/2009

Par Jérémy Bernadou

Label: Laskeuma Records

Site:

L’histoire de cet album est plutôt surprenante. Richard Kolkko, un amateur de longue date du groupe, connaît l’attirance des Finlandais pour l’exploration (le titre du premier album, Vasaraasia, porte le nom d’un continent imaginaire). Lorsque ce dernier hérite des souvenirs d’un explorateur du début du siècle dernier, Huuro Kolkko, il pense directement à Alamaailman Vasarat pour mettre sa vie en musique. C’est ainsi que le groupe décide de réaliser ce concept album en s’inspirant des travaux et des voyages d’Huuro.

Totalement instrumentale – l’idée peut sembler incongrue –, la recette fonctionne parfaitement et la maîtrise dont le groupe avait fait preuve sur les trois précédents disques reste toujours présente. Le travail sur les arrangements, basés sur la création de compositions aussi intenses que possible, est l’une des grandes qualités d’Alamaailman Vasarat. Certes, ces Finlandais appliquent toujours la même recette depuis leurs débuts et la redite peut parfois sembler dangereusement proche. Les musiciens parviennent néanmoins à s’éloigner de l’auto-caricature grâce à des audaces très marquées, en témoigne le déjanté « Tujuhuju », une composition particulièrement originale pour un ensemble qui utilise exclusivement des instruments acoustiques. L’aspect « fanfare morbide » est leur marque de fabrique comme l’aspect chaloupé très dépaysant des titres les plus directs (« Mielisaurus »).

Des tempi plus lents qu’à l’accoutumée (« Omalla ajalla ») permettent d’entendre tout le groove de la formation, enrichi par une musicalité et des harmonies proches du rock in opposition. La parenté avec Höyry-kone est suggérée, bien que la mixture qu’Alamaailman Vasarat propose soit fondamentalement unique. Inutile de changer une formule qui fonctionne, surtout lorsqu’une histoire aussi particulière vient l’agrémenter. Leur « kebab-kosher-jazz-film-traffic-punk-music », tel qu’ils le définissent, persistera indéniablement à travers le temps !