Buried Inside - Spoils of Failure

12/03/2009

Par Jérémy Bernadou

Label: Relapse Records

Site:

Les formations de post-hardcore qui incluent des éléments progressifs dans leur musique commencent à devenir légion. C’est à se demander si cette tendance n’est pas en train de devenir un effet de mode dans le microcosme de nos habituels horizons musicaux. Buried Inside fait visiblement partie de ceux-là, et présente ici son quatrième disque après le concept album Chronoclast.

La démarche fait penser aux derniers efforts de The Ocean – proche du remarqué Precambrian de ces derniers. En revanche, l’influence de Neurosis est désormais bien plus présente : mêmes riffs directs et évolutifs derrière un mur de guitares plutôt impressionnant, même type de progression à l’intérieur des titres… On reste loin de l’intensité des Californiens, même si les rythmes lents et lourds sont assez présents pour mettre l’ensemble en relief. Sur un titre comme « IV », les mélodies de guitare se rapprochent trop souvent du « simpliste », sans jamais décoller.

Dommage, étant donné la qualité des instrumentistes qui mettent réellement en valeur chacun des morceaux. Le chant puissant de Nick Shaw, clairement typé screamo, tient son rôle à la perfection sans sortir du carcan des formations similaires. Les passages atmosphériques sont fréquents et permettent de se rendre compte de la finesse du batteur Mike Godbout, au jeu simple mais bougrement efficace. Malgré tout, ces derniers ne sont pas assez exploités, la faute à des arrangements assez pauvres et qui sortent peu, et avec regret, de l’ordinaire.

Le crescendo de « VII » est à l’image de cet album : le potentiel y est mais l’aspect de « déjà entendu » domine à outrance, beaucoup trop pour marquer l’auditeur. Il persiste un effort certain à propos de la continuité des titres, et c’est en cela qu’aucune composition ne sort véritablement du lot. Malgré sa superbe pochette, ce Spoils of Failure va donc certainement se noyer sous la masse des sorties du genre. Pas évident de proposer du matériel neuf dans un milieu qui compte déjà de nombreux albums cultes. C’est certainement en allant au-delà des influences habituelles que les membres de Buried Inside sauront se démarquer.