Moon Safari - [Blumljud]

18/01/2009

Par Jérôme Walczak

Label: Blumljud Records

Site:

Dès leur premier et précédent album, A Doorway to Summer, Moon Safari, petite bande virevoltante et primesautière qui nous vient des confins d’Oslo, avait plu, enchanté, charmé, par ses ballades joyeuses, guillerettes, longues et évolutives. D’autres se sont essayés à ce style « printemps joyeux et gazouillement  », nous pensons à A.C.T., parfois aux Beach Boys, un peu aussi à Yes, tout de même. Et là, un nouvel album, un double, frisant avec les deux heures d’une musique magique, pétrie de joie, où chaque note ne puit nous empêcher d’esquisser un sourire et conclure que la vie peut être encore belle. Si la musique a un rôle, c’est ni plus ni moins celui de rendre heureux celui qui l’écoute, Moon Safari a tout compris à ce qu’est et devrait rester le rock progressif. Les morceaux sont longs, arrangés avec soin, talent, ils montent en rythme de manière hypnotique, et se concluent avec triomphe et emphase. Des titres somptueux comme « Other Half of the Sky » n’ont strictement rien à envier aux plus grandes œuvres de Yes, des ballades soigneuses, qui nous prennent au sentiment, s’agrippent à nos mémoires et ne nous lâchent plus (« To Sail Beyond the Sunset »), l’orgue Hammond, les jeux de voix a capella, très californiens dans l’âme, ajoutent une touche particulière qui rendent l’album on ne peut plus attachant. Oui, bien sûr, nous les entendons déjà, ceux qui vont nous asséner que ce groupe n’apporte rien à la musique, ceux qui vont trouver cela facile, ceux qui vont nous expliquer que sans deux ou trois arythmies et quatre ou cinq borborigmes, point de salut. Ma foi, laissons-les braire dans leur coin avec leurs bootleg de Radiohead. Moon Safari sait jouer, Moon Safari a compris que plaisir et musique rimaient, et même si tout cela se passe au XXIe siècle, c’est encore le mieux qu’on peut attendre d’un disque, un grand disque !