Jean-Pascal Boffo - La boîte à musique

10/12/2007

Par Christophe Gigon

Label: Musea

Site:

Jean-Pascal Boffo, excellent guitariste de son état, est connu des amateurs de rock progressif au sens large du terme puisqu’à côté d’une carrière en solo prolifique (huit albums tous aussi réussis les uns que les autres), il a également joué avec Christian Décamps sur les très réussis Nu et Vesoul en 1994 et 1995. Il mène également de front le projet Alifair avec Hervé Rouyer (ex-Ange) à la batterie et la charmante Aurore Reichert au chant. Le qualifier de Steve Hackett français serait réducteur tant les compositions de Boffo peuvent nous mener en contrées différentes à chaque fois. Certes, le maître ès guitares de la Genèse a fortement influencé Jean-Pascal Boffo. Mais il faudrait alors également citer Anthony Philips (premier guitariste de Genesis), Mike Oldfield ou encore Andy Latimer (Camel).

Le nouvel album du maître à rêver est entièrement acoustique. Le seul instrument utilisé est la guitare acoustique. Ainsi, naturellement et par la force des choses, l’auditeur est amené à penser beaucoup aux travaux intimistes de Steve Hackett. D’ailleurs, à certains moments, ce dernier est presque cité par Jean-Pascal Boffo. Mêmes arpèges cristallins, semblables constructions harmoniques et pareille dextérité dans le doigté. Il est vrai que ce dernier album de Jean-Pascal Boffo, bien que de qualité, n’est peut-être pas le travail le plus original qu’il ait produit. Mais comment l’être avec une guitare classique pour seul outil ? Si un néophyte souhaitait entrer dans le monde merveilleux du grand Boffo, il faudrait peut-être qu’il acquiert en premier lieu les chefs-d’œuvre que sont Nomades (1993) ou Infini (2004). Sinon, se prendre une claque magistrale en écoutant le travail proprement hallucinant que fait Jean-Pascal Boffo sur le pantagruélique enregistrement live du père Décamps, Vesoul, déjà cité. Ses soli sur le mythique « Capitaine Cœur de Miel » donnent le frisson. Inégalable.
Les douze compositions qui constituent cette boîte à musique de toute beauté sont de vraies perles harmoniques, à savourer près d’une cheminée mais surtout, à l’aide d’un bon système hi-fi. Ainsi, la finesse du jeu et le toucher si maîtrisé du maître d’œuvre sont manifestes.

L’album sied magnifiquement à cette douce mélancolie de Noël sans en posséder le revers mièvre et gentillet. Cette Boîte à musique est le disque essentiel de cet hiver. A écouter pendant que, dehors, le froid et la neige vous redonneront envie de remettre le disque sur la platine. Encore et encore. Le cadeau de Noël idéal pour gens raffinés. De bien meilleur goût qu’un vulgaire Best of de plus.