Camel - Mirage

28/02/2005

Par Pierre Graffin

Label: Decca

Site:

Après un premier album prometteur, Camel publie en 1974 son Mirage pour relever le défi, toujours difficile, du second disque.

Pourtant, on se rend compte assez rapidement que l’essai est transformé, tant le son et les ambiances ébauchées sur la première œuvre du groupe sont ici transcendés : leur éventail est beaucoup plus large, pour des titres bien plus forts. La maîtrise technique est flagrante dès « Freefall » et Camel prend progressivement ses marques par rapport à Genesis ou à l’école de Canterbury : les titres laissent beaucoup plus de place à une improvisation cadrée. Andrew Latimer laisse deviner l’ampleur de son talent tant à la guitare qu’à la flûte, dont il fait la marque de fabrique du groupe, un peu comme Ian Anderson dans Jethro Tull.

Les thématiques lyriques sont néanmoins encore très, voire trop proches de Genesis et consorts. Ainsi la suite de plus de neuf minutes, « Nimrodel », évoque « Le Seigneur Des Anneaux », avec son introduction « fanfaronnante », amusante et anachronique, dont on retrouvera sept ans plus tard les échos dans le gigantesque Nude.

« Earthrise » s’impose d’entrée comme un classique du genre par sa richesse, sa variété mélodique et rythmique, et constitue encore aujourd’hui une petite prouesse technique, avec un Peter Bardens sans doute au mieux de sa forme. Le point d’orgue de cet album, classique incontournable pour tout fan de progressif qui se respecte, reste sans conteste « Lady Fantasy », pièce majeure en trois mouvements, fidèlement restituée sur scène jusqu’à la dernière tournée en date.

Après une édition CD satisfaisante, Decca publie avec grand bonheur une édition remasterisée, qui a pour principal intérêt l’agrémentation de titres bonus et d’inédits. Avec le recul, Mirage n’est peut-être pas le meilleur album de Camel, mais il s’impose, par sa maîtrise instrumentale et musicale autant que par la qualité de sa production, comme une pièce maîtresse dans la riche discographie de ce groupe injustement méconnu.