Kerrs Pink - Tidings

23/01/2003

Par Julien Negro

Label: Musea

Site:

Kerrs Pink est une formation norvégienne qui, comme nombre de ses compatriotes, a toujours proposé une musique fraîche et originale, sans jamais vraiment rencontrer le succès. Tidings n’est pas le premier effort du groupe puisque celui-ci a sorti son premier album en 1980, et c’est ici le guitariste du sextuor qui est chargé de la production. Rien à reprocher de ce côté, chaque instrument est à sa place et les arrangements propres à chaque titre contribuent à installer cette atmosphère si spéciale que l’on retrouvait notamment chez Pink Floyd.

Le flamand rose est en effet, avec Camel et Genesis, l’une des plus grosses influences qui, sans être honteusement mises en avant, contribuent à la singularité de la musique de Kerrs Pink. Des titres comme « Hour glass » ou « Le sable s’est écoulé » (NdR : en Français dans le texte) traduisent parfaitement cette inspiration typiquement floydienne, tout en gardant une nette touche d’originalité. La musique folk entre également dans la recette des morceaux de la formation, sur des titre comme « Yumi Yeda » et « Tidings From Some Distant Shore » où les voix de Tracee Meyn et Lillian Hoidal sont judicieusement mises à contribution. Le néo-progressif n’est pas loin non plus, sur « Mystic dream » ou « Moments in life » par exemple, où l’on retrouve à la fois la patte d’Andy Latimer (Camel) et l’esprit plus moderne des Flower Kings (les sons de claviers y sont certainement pour quelque chose !). Le blues est enfin au menu sur ce même « Moments in life », rendant ce titre vraiment particulier, sans doute l’un des plus inspirés de l’album. Ce disque très varié devrait donc plaire à de nombreux amateurs, les titres qu’il propose étant à la fois simples et savoureux. La cuisine de ces norvégiens risque de faire de nombreux adeptes…