Fates Warning - Long Day Good Night

Sorti le: 06/11/2020

Par Ancestor

Label: Metal Blade

Site: http://fateswarning.com

Fates Warning est une entité native d’Amérique. Aujourd’hui, son principal architecte, l’habile guitariste Jim Matheos, est l’unique survivant du line-up d’origine. A ses débuts, en 1984 (rien que ça…), le groupe est plutôt axé sur le power metal, une tendance à laquelle s’est toujours trouvé greffé un côté prog. Dès les années 1990, et d’avantage encore dans les 2000, au gré de leur imposante discographie, cet aspect se développe de plus en plus. En effet, Long Day Good Night, leur treizième album, est un condensé de ce que peut proposer le plus chevronné des prog’ metal… Fait notoire, les claviers sont les grands absents de ce disque. Une déficience cependant complètement compensée par les interactions entre les parties des deux six-cordes. Elles sont remarquablement mises en valeur par la pertinence des arrangements, et suffisent à pleinement étoffer le dessein. Beaucoup d’ambiances à la Promised Land de Queensrÿche ici – le chant chaleureux de Ray Alder n’y étant pas étranger, entre pesanteur et puissance. Le premier titre, « The Destination Onward », est symbolique à cet égard : une introduction à l’atmosphère oppressante, suivie de riffs solides et syncopés en pagaille, de breaks opportuns et de soli intenses. Le reste de l’opuscule est à l’avenant, élargissant bougrement la palette à chaque morceau, la diversité le disputant à l’efficacité. Un bel album somme toute, et surtout, très attachant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *