Holy Hand Grenade - Perfectly Parked

29/05/2020

Par Jean-Philippe Haas

Label: Holy Groove Factory

Site: https://holyhandgrenade.fr/

Disons-le d’emblée : ce quintette hexagonal n’a aucun rapport avec la perfide Albion, si ce n’est son nom. Rappelons en effet que la Sainte Grenade est utilisée par le roi Arthur, pour venir à bout du lapin tueur gardant l’entrée de la grotte de Caerbannog dans Monty Python and the Holy Grail. Pour les instructions concernant son utilisation, on se référera à Massada », titre d’un EP de 2017 qui précède ce Perfecly Parked. Si ce coup d’essai contient déjà les prémisses du présent album, on est encore loin de son efficacité et – n’ayons pas peur des mots – de sa classe.

Holy Hand Grenade fait partie de ces formations qui, à l’instar d’Initiative H, Ghost Rhythms ou Ozma, mêlent les genres pour donner une dimension cinématographique à leur musique en y incorporant des éléments propres à la bande originale de film. La clarinette est souvent le « narrateur » des compositions ; à l’instar de la ligne de chant d’une voix, elle semble raconter l’histoire, comme dans ce « Nicole Kidman » qui évoque parfois Yom & The Wonders Rabbis. La guitare électrique et les différents orgues/synthés donnent de l’épaisseur à l’ensemble et remplissent leurs rôles de « solistes » en intervenant souvent au premier plan sur les passages les plus nerveux. Les penchants progressifs du groupe sortent de l’ombre sur des titres comme « Nawfal » et ses différents mouvements, frénétiques ou calmes, ici échauffés par un duel sauvage guitare/clavier/clarinette, là tempérés par la solennité et la sobriété du piano.
Cette fusion jazz / prog’ rock de haute volée possède donc tous les éléments pour vous agripper et ne plus vous lâcher : moult péripéties, des qualités mélodiques indéniables, de l’énergie à revendre, des solos épiques et un groove non négligeable développé par la basse et la frappe à la fois percutante et subtile du batteur.

On ne s’ennuie pas un instant sur ce Perfecly Parked qui mériterait franchement de se frayer un chemin vers la lumière. Bien produit et finement exécuté, il s’en dégage un enthousiasme communicatif qu’on voudrait voir partagé avec le plus grand nombre.