Lesoir - Mosaic

01/05/2020

Par Chrysostome Ricaud

Label: Glassville records

Site: http://lesoirmusic.com/

Lesoir a déjà une carrière bien remplie : Mosaic est leur cinquième album en 10 ans de carrière. Nous ne les avions pourtant encore jamais chroniqués sur Chromatique. Il est temps de réparer cet impair. Menés par Maartje Meessen, chanteuse au timbre immédiatement séduisant, ces Hollandais pratiquent un métal gothique/atmosphérique qui n’est pas sans rappeler The Gathering ou Lacuna Coil. Le rock progressif n’est jamais très loin non plus, l’influence de Pink Floyd sur le jeu de guitare d’Ingo Dassen et Eleën Bartholomeus (deuxième femme au sein d’un groupe résolument mixte) étant indéniable. Et l’intervention de la flûte traversière sur le titre «  It’s never quiet  » amène une touche folk prog bienvenue, cette chanson étant une des plus réussies du disque. Les guitares, noyées de délai, définissent le son du groupe, et même si des power chords saturés persistent c’est le caractère atmosphérique qui prend le dessus sur leur univers musical où la composante métal se fait discrète (Maartje n’est d’ailleurs pas du tout convaincante sur «  Is This It  », seule chanson où elle s’essaie à un chant plus hargneux). Une production limpide participe à la réussite de cette atmosphère éthérée. On la doit à un duo de producteurs reconnus, John Cornfield (Muse, Ben Howard, Robert Plant) et Paul Reeve (Muse). Loin de miser uniquement sur l’atout d’une chanteuse à la très belle voix, Lesoir est un groupe accompli comme en témoigne l’instrumental de près de 7 minutes «  Dystopia  » qui s’impose comme un temps fort de l’album.