The Comet is Coming - Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery

23/08/2019

Par Chrysostome Ricaud

Label: Impulse!

Site: http://www.thecometiscoming.co.uk/

Après Get The Blessing, puis GoGo Penguin, voici la dernière sensation de jazz-fusion venue d’Angleterre. Leur deuxième album les voit signer sur le mythique label Impulse!. Leur saxophoniste, Shabaka Hutchings, œuvre aussi au sein d’un autre ensemble qui fait parler de lui dans le jazz actuel, les Sons of Kemet. De telles références laissent imaginer que The Comet is Coming vaut le détour.

La formation du groupe est peu commune : Betamax officie à la batterie, Danalogue aux synthétiseurs, et donc Shabaka Hutchings (ici rebaptisé King Shabaka) est au saxophone. Le claviériste se contentant soit d’ambiances sonores, soit d’un rôle d’accompagnateur rythmique, le saxophoniste demeure le seul instrument mélodique de ce trio. C’est là où le bât blesse, ce dernier se complaisant la plupart du temps dans des motifs rythmiques répétitifs sur deux ou trois notes. Et quand il lui arrive de partir en solo, ceux-ci peinent à convaincre. Quand à Danalogue, il ne se positionne pas en sorcier des synthétiseurs, capable de captiver par la palette et la créativité des sons utilisés. Au final on s’ennuie beaucoup tout au long de cet album qui manque cruellement de richesse mélodique et de variations, et ce malgré de très bonnes idées par moments.

Riffs metal joués au saxophone, claviers exclusivement électroniques et ambiance cosmique, The Comet is Coming a le mérite de pousser loin le curseur de la fusion jazz. Pourtant, sur Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery, il manque indéniablement un ingrédient pour les rendre véritablement passionnants. Le premier LP du groupe (qui pouvait faire penser à une sorte de Gong du XXIème siècle) ne souffrait pas des principaux défauts relevés ici. Il ne nous reste donc plus qu’à souhaiter que ces musiciens sauront (re)trouver une formule transcendante pour leurs futurs albums.