Lis Er Stille - Nous

03/10/2012

Par Jean-Philippe Haas

Label: VME

Site: www.liserstille.dk

Peu connus en France, les Danois de Lis Er Stille signent pourtant avec Nous leur quatrième album, après le remarquable The Collibro (2010), qui a quelque peu contribué à les extraire du complet anonymat. Si le groupe laisse encore percevoir l’influence du post-rock, ainsi que de gros penchants pour Muse, sa musique échappe néanmoins à une classification aussi étriquée. Une puissance tantôt contenue, tantôt explosive, un symphonisme fiévreux marié à de grosses guitares, des changements de rythme et des contrastes marqués font partie des caractéristiques principales de ces huit nouveaux titres. Comme credo, les quatre musiciens ne s’imposent aucun compromis, aucune limite, mais le cahier des charges se trouve dès lors débarrassé de contraintes telles que la concision et l’efficacité. Ainsi, les compositions se perdent-elles parfois dans des longueurs ou digressions dont on peine à percer l’objectif. L’omniprésence d’une batterie épileptique, froide, et honteusement favorisée au mixage n’aide pas davantage à apprécier le chant affecté et souvent haut placé de Martin Byrialsen, d’autant que le jeu de baguettes de Jon Gotlev, s’il ne souffre guère d’approximation, ne s’éloigne que trop rarement des martèlements martiaux ou des rafales impétueuses façon blastbeat. C’est alors presque avec soulagement qu’on accueille un titre sans percussions ! Dans son créneau, Nous reste toutefois une force progressiste, et ces quelques écueils n’en seront pas pour les plus ouverts des fans de la bande à Matthew Bellamy parmi lesquels Lis Er Stille trouvera sans doute son public.