Janel & Anthony - Where is Home

18/09/2012

Par Christophe Manhès

Label: Cuneiform Records

Site: www.janelandanthony.com

Depuis toujours, dans le vaste monde de la musique, on trouve d’un côté ceux qui savent s’accorder au murmure des anges, et de l’autre, les besogneux plus ou moins erratiques. Pour les premiers la musique est inspiration spirituelle, pour les seconds, aussi soigné et sincère soit-il, un divertissement aptère. Sans qu’on ne soit obligé de rejeter aucun de ces deux mondes, le constat est là que cet extraordinaire « Where is Home » du duo Janel & Anthony ne fait que rendre plus évident, indiscutable.

À l’écoute de leur poésie, impossible en effet de douter que le ciel ne se soit un jour ouvert à eux, laissant quelques séraphins fixer dans leur mémoire le souvenir de splendeurs célestes. Comment expliquer sinon qu’avec si peu, de simples mortels soient parvenus à faire résonner autant ?… Comment comprendre que là où tant de musiciens se sont essayés en vain à fendre le ciel à coup de pompes, certains, comme élus, soient parvenus si vite et si humblement à nous ouvrir béantes les portes de l’empyrée ? Mystère. Mystère dont il ne nous reste qu’à se délecter à travers « Where is Home », fruit d’un art qui joue avec une étrange délicatesse des vagues calmes et mystique du souffle ouralien. Une guitare, un violoncelle, quelques assaisonnements improvisés qui puisent le son au fond du ciel et nous voilà projeté entre l’arcadie de Popul Vuh et un singulier largo folk/blues qui semble se dissoudre dans le temps… Merveilleux.

Distribué par Orkhestra

Depuis toujours, dans le vaste monde de la musique, on trouve d’un côté ceux qui savent s’accorder au murmure des anges, et de l’autre, les besogneux plus ou moins erratiques. Pour les premiers la musique est inspiration spirituelle, pour les seconds, aussi soigné et sincère soit-il, un divertissement aptère. Sans qu’on ne soit obligé de rejeter aucun de ces deux mondes, le constat est là que cet extraordinaire « Where is Home » du duo Janel & Anthony ne fait que rendre plus évident, indiscutable.

À l’écoute de leur poésie, impossible en effet de douter que le ciel ne se soit un jour ouvert à eux, laissant quelques séraphins fixer dans leur mémoire le souvenir de splendeurs célestes. Comment expliquer sinon qu’avec si peu, de simples mortels soient parvenus à faire résonner autant ?… Comment comprendre que là où tant de musiciens se sont essayés en vain à fendre le ciel à coup de pompes, certains, comme élus, soient parvenus si vite et si humblement à nous ouvrir béantes les portes de l’empyrée ? Mystère. Mystère dont il ne nous reste qu’à se délecter à travers « Where is Home », fruit d’un art qui joue avec une étrange délicatesse des vagues calmes et mystique du souffle ouralien. Une guitare, un violoncelle, quelques assaisonnements improvisés qui puisent le son au fond du ciel et nous voilà projeté entre l’arcadie de Popul Vuh et un singulier largo folk/blues qui semble se dissoudre dans le temps… Merveilleux.

Distribué par Orkhestra