Anubis - A Tower of Silence

10/05/2012

Par Maxime Delorme

Label: Bird's Robe Recordsi

Site: www.myspace.com/anubisspace

S’il existait une norme ISO de la musique progressive, elle serait découpée en plusieurs catégories : celle des ensembles de « prog-metal », incorporant les claviers dégoulinants, solos shred et chanteurs ultrasons ; mais aussi celle des groupes de « prog-quelconque » qui vont piocher dans tous les ancêtres du rock, du prog, pour nous ressortir des fonds de tiroirs pas déplaisants mais pas plaisants non plus. Anubis est de ceux-là. Si A Tower of Silence est un album qui s’écoute bien, il faut tout de même informer le groupe que ce n’est pas parce que Pink Floyd a officiellement splitté qu’il faut tenter de reprendre le créneau … en moins bien.

Des compositions globalement calmes, fleurant le bon rock seventies jalonnent cette production. On retiendra quelques morceaux intéressants comme « This Final Resting Place » et son break déchirant ou encore le titre de clôture « All That Is » et ses harmonies vocales. Toutefois, pas de quoi casser trois pattes à un canard. La production est, elle aussi, quelconque, ni bonne ni mauvaise (soyons bons princes, disons qu’elle tire l’album vers le haut), elle ne cache aucun élément du mix, mais n’en met aucun en avant non plus.

S’il est difficile de décrire le contenu de « A Tower of Silence », cela tient à une seule (et très bonne) raison : cet album est un courant d’air. Il entre par une oreille, ressort par l’autre et rien ne reste. Absolument rien. Il en devient impossible pour l’auditeur (sans trop généraliser pour autant), d’en re-siffler une mélodie, tant ce disque est normé, formaté, sans-saveur, quelconque. Ni bon ni mauvais, il remplit tous les critères pour en faire une production estampillée « prog ». Malheureusement, l’expérience nous a prouvé à maintes reprises que le label ne veut pas dire grand-chose quant à la qualité de la musique…