D’accord - Helike

28/03/2012

Par Pierre Wawrzyniak

Label: Karisma Records

Site: www.daccord-music.com

S’il y a un album qui divise la toile en deux camps, c’est bien le second effort de D’accord. Entre deux volées de bois vert, le sextet retro-prog de Daniel Maage récolte des déclarations d’amour de la part de ceux qui veulent prolonger à jamais le règne des seventies.

Et on a bien le droit de se placer dans leur rang, car D’accord connaît ses classiques sur le bout des coins de vinyles, il arrive à composer des pièces habitées pleine de chaleur et d’âme qui puisent dans le top ten du proggueux quinquagénaire typique. Bien souvent, le chant de Maage invoque Peter Hammill et flirte pertinemment avec ces frontières tenues du domaine de la justesse qui, lorsqu’elles sont parcourues, dédoublent l’émotion ressentie par l’auditeur. Il porte le groupe par ses mélodies, simples mais sincères et crée une véritable élasticité entre parties instrumentales et chantées.

Jusque dans sa forme, Helike, concept album sur le thème de l’Atlantide, joue sur la nostalgie : divisé en deux parties d’une vingtaine de minutes dont le liant est une boucle électronique citant quasiment A Passion Play de Jethro Tull. Si rien n’est inventé, le catalogue d’influence est parcouru avec conviction et valorisé par une variété d’arrangements solides. Difficile de résister au final durant lequel la cité mythique se fait engloutir par une section de cuivre peplumesque puis funèbre, qui rappelle les fleurons du brass-rock progressif. Impossible de résister à certains soli de guitare minimalistes floydiens, servis sur des nappes de mellotrons anglagardiennes. Impensable de ne pas sourire à l’écoute des chœurs proposés sur les parties les plus pop.

D’accord produit un retro-prog varié et solide très orienté rock, habité par une narration impalpable mais évidente et à des années lumières de la soupe prog-pulaire qu’on nous sert habituellement. Un disque sans problème d’accords d’âges. Et les croûtons sont facultatifs.