Alias Eye - In-Between

11/03/2012

Par Jean-Philippe Haas

Label: Quixote Records

Site: www.aliaseye.com

Dans l’ombre des meneurs du prog allemand tels que Sylvan et RPWL, Alias Eye se fraie discrètement un chemin depuis une douzaine d’années et quatre albums studio, en empruntant la voie la plus accessible du genre.

In-Between ne reprend pas tout à fait les choses où le décevant In Focus les avait laissées, et revient aux premières amours du groupe : approche éminemment mélodique, énergie héritée du hard rock des années soixante-dix, concision et instrumentation variée. Les Germains ne s’encombrent guère de vaines sophistications formelles et évoluent constamment à la limite du prog : une bonne moitié des titres présente en effet de forts liens de parenté avec l’AOR voire avec un hard FM proche de Saga, avec qui Alias Eye a par ailleurs tourné. Malgré ce fil conducteur évident, les velléités progressives se font bien sentir, à l’image d’« In Between » qui, en l’espace de quatre minutes, fait cohabiter le funk cuivré avec un break jazz/bossa nova sans qu’une seule fois cela ne paraisse incongru. « Arabesque », « Distant Memories » et « Take What’s Mine », s’ils sont plus orthodoxes, illustrent bien ce faisceau d’influences où se rencontrent pop, metal et néo prog. Inévitablement, le maillon faible demeure la ballade, un exercice dans lequel il est décidément plus difficile de briller qu’il n’y paraît : sirupeux, stéréotypé, « Stars Shall Fall » ne peut malheureusement qu’écoper du statut de titre parfaitement inutile. Comme toute machine de fabrication allemande, les musiciens d’Alias Eye jouent sans le moindre raté et le chant de Philip Griffiths s’adapte aisément aux divers registres, à l’instar de Damian Wilson avec qui il présente d’évidentes similitudes vocales.

Il y a fort à parier que les puristes mépriseront la bâtardise d’In-Between et bouderont, à tort, un disque qui s’écoute sans qu’il faille nécessairement se torturer les méninges. Les moins frileux passeront trois bons quarts d’heure à savourer leur plaisir.