John Hackett - Moonspinner

16/01/2012

Par Jean-Philippe Haas

Label: Hacktrax Records

Site: www.hacktrax.co.uk

John Hackett, s’il est moins connu que son frère Steve, n’en demeure pas moins virtuose lui aussi de son instrument, fort peu commun par ailleurs : la flûte verticale. Auteur déjà de plusieurs albums en solo, il ambitionne aujourd’hui avec Moonspinner for flute and guitar de construire un pont entre les musiques classique et progressive, ni plus ni moins. Et comme pour justifier son propos, un sticker mentionne les plages appartenant à chacun des genres. Mais les distinguer et les ranger ainsi est loin d’être aussi évident, sauf si l’on considère que la dextérité et les mesures impaires suffisent à qualifier un titre de progressif. En vérité, c’est plutôt la musique traditionnelle, au sens folk, qui rencontre ici le classique. « No Going Back » et quelques autres à sa suite possèdent un cachet très seventies, et hormis quelques pièces aux tonalités et structures plus spécifiquement classiques (« Hair », « Green Shoes », « The Shepherd Wheel » et deux reprises de Bach et Debussy), le disque reste solidement ancré dans une atmosphère pastorale, plutôt gaie dans sa première moitié, et teintée de mélancolie et de nostalgie dans sa seconde partie. Les seize courtes compositions s’enchaînent selon un judicieux ordonnancement qui maintient intact jusqu’au bout le plaisir de l’écoute. En définitive, le pont n’aura pas vraiment été jeté entre les deux rives, mais qu’importe. Dépouillé, rarement grave, Moonspinner dégage une fraîcheur champêtre qui balaie toute considération stylistique. Un beau moment de musique, tout simplement.