Inyaka - Erdaufgang

04/01/2012

Par Jean-Philippe Haas

Label: Autoproduction

Site: www.inyaka.de

Ne vous fiez pas à la pochette : Inyaka n’est pas un projet new age un peu cheap. Le quatuor allemand guitare/basse/batterie/saxophone opère dans un jazz-rock essentiellement instrumental, proche de la sphère fusion, voire RIO par certains aspects. Erdaufgang (« Lever de Terre ») dévoile une formation déjà sacrément bien rodée et maître de son sujet. Mais malgré un bagage musical conséquent, elle ne se prend pas au sérieux pour autant : en témoigne l’abondance de jeux de mots (« Die Eukalyptischen Reiter » : les cavaliers de l’eucalyptus, « Die Wundersame Mandarine », en référence à l’œuvre de Bartók, etc.). Des motifs rythmiques souvent initiés par le duo basse/batterie servent d’assise à des titres qui peuvent passer du coq à l’âne avec une déconcertante facilité. La guitare acoustique d’Edin Mujkanović et le saxophone de Markus Kröger se greffent sur ces circonvolutions et se relaient pour apporter les éléments mélodiques, « décoratifs ». Le groupe sait faire preuve d’une douceur et d’un sens de la progression remarquables, mais également de fermeté et de vigueur lorsqu’il les estime nécessaires. Très structuré dans l’ensemble, quelques fois plus improvisé en apparence, le propos d’Inyaka n’est pas un exercice de virtuosité mais développe une tangible trame narrative. Nonobstant quelques imperfections techniques – que seuls les plus musiciens et/ou chipoteurs discerneront – ce premier disque révèle un groupe à la personnalité déjà très affirmée, qui ne s’en laisse pas conter et préfère conter soi-même, grâce à la force évocatrice de sa musique.