R.E.M. - Collapse Into Now

30/03/2011

Par Pierre Graffin

Label: Warner

Site: www.remhq.com

Réglé comme une horloge suisse, le trio américain sort un album tous les trois ans depuis le début du siècle. Après une incursion réussie dans une musique électronique et éthérée (les très jolis Up en 1999 et surtout Reveal, en 2001) l’inspiration marqua un peu le pas sur Around The Sun en 2004, qui sentait quand même beaucoup l’auto parodie. Le retour de flamme n’en fut plus que spectaculaire avec le revigorant Accelerate en 2008 qui fit l’effet d’une vraie fontaine de jouvence pour le groupe. Chaque album est néanmoins accueilli avec une bienveillance polie. Il convenait donc de faire le point : que vaut le R.E.M. cuvée 2011 ? Et bien, abstraction faite de toute politesse : c’est une vraie réussite car Collapse Into Now, quinzième album en trente ans de carrière, surprend autant par la modernité et la qualité que par l’intelligence de ses compositions.

On navigue en effet ici entre des ambiances feutrées aux mélodies irrésistibles (« Everyday is yours to win ») et des titres très rock, aussi accrocheurs que « Discoverer » ou le très garage « Mine Smell Like Honey » qui rappelle furieusement les toutes premières compositions du groupe. Ce qui est aussi particulièrement remarquable, c’est la manière dont les titres s’enchaînent sans jamais se ressembler, alternant des atmosphères diamétralement opposées, mariage hybride, mais ô combien réussi, entre l’ambiant mâtinée d’électro de Reveal et celle, beaucoup plus rock d’Accelerate. On est, certes, en terrain défriché (écoutons l’inévitable mandoline de « Oh My Heart » pour nous en convaincre !) mais l’album n’est, pour autant, jamais convenu et ne sombre pas dans la facilité.

Ce n’est pas la liste d’invités prestigieux qui fera mentir cette chronique : Eddie Vedder, Patti Smith et Peaches en têtes. Si l’influence du leader de Pearl Jam est évidente sur « It Happened Today », Patti Smith n’est que choriste de luxe sur le dernier titre de l’album, « Blue ». Même si elle en fait un peu des caisses au milieu d’un maelström de guitares saturées, la chanson, habitée et envoûtante, rappelle, si nécessaire, que Collapse Into Now est aussi un disque où les paroles ne sont pas en reste. Si l’on ajoute à cela une production littéralement construite autour de ses compositions, on obtient sans doute l’album le plus abouti et le plus inspiré du groupe depuis Automatic For The People (1993) sinon un des disques essentiels de cette année. Chapeau bas.