As the Stars Fall - Redux

07/02/2011

Par Maxime Delorme

Label: Low Wood

Site:

Ce second EP se présente au premier abord comme un album de post-rock de facture classique où viennent s’alanguir des plages atmosphériques caractéristiques, où la recherche des textures sonores prime sur la virtuosité. La tambouille des Français ne fait pas exception à la règle en mélangeant avec plus ou moins de succès mélodies acoustiques et nappes d’ambiances.

Une demi-heure de plaisirs divers et variés, allant de titres coriaces (« Redux », « Rejected ») aux morceaux calmes et ambiants (« As Far As the Eye Can See », « Articifial Sun »). Là où le groupe dépasse les codes traditionnels, c’est en renforçant définitivement le côté électronique avec samples de voix, rythmes particulièrement dance floor parfois, et une musique lorgnant vers la trance, entre autres…

Malheureusement, là où le mélange pourrait donner des résultats surprenants à l’instar de « 65daysofstatic », As the Stars Fall trébuche et s’étale de tout son long. Les verrues électroniques sont bien trop souvent sans réel intérêt et sans apport significatif à la musicalité. D’autant plus que ces passages semblent incrustés à la truelle tant la production est plus que moyenne.

Il en résulte un ennui quasi immédiat sur les vingt premières minutes de l’album. Il faudra persévérer pour tomber sur des compositions moins violentes (à l’exception d’un soubresaut malvenu sur « This Is hell ») pour y trouver son bonheur.  Ainsi seul l’aspect post-rock reste louable, et pour reprendre les mots du groupe : « As the Stars Fall est une touche de désespoir. La fin d’une histoire triste ». Chacun y trouvera son sens le plus approprié.