Syd Barrett - An Introduction to Syd Barrett

04/01/2011

Par Mathieu Carré

Label: EMI

Site:

Quand le psychédélisme est d’un côté cité à l’envi comme influence par tous les musiciens qui tournent un peu en rond avec une guitare acoustique en bandoulière, et de l’autre remis au goût du jour par des formations ambitieuses telles qu’Animal Collective, un retour aux sources du phénomène peut d’avérer salutaire.

Sur le vieux continent, Syd Barrett, le poète maudit, le chantre du LSD qui l’aura sans doute précipité dans une étrange retraite, le premier et éphémère leader de Pink Floyd cristallise presque à lui seul et depuis plus de quarante ans la quintessence du mouvement. Un chef d’œuvre absolu avec The Piper at the Gates of Dawn, deux albums erratiques mais habités que sont The Madcap Laughs et Barrett en 1970, voici l’essentiel d’une œuvre, ici revisitée par David Gilmour, son illustre successeur.

Le guitariste anglais ne se contente pas de sélectionner les pépites sonores (six avec Pink Floyd, douze en solo) et de leur refaire une beauté, il va jusqu’à jouer de la basse sur six titres, dont le sublime « Matilda Mother ». Le regard avisé de David Gilmour permet une rétrospective passionnante de la carrière de Syd Barrett, mais aussi de constater que ce dernier n’a jamais autant tutoyé les étoiles que lorsqu’il était accompagné de ses amis, capables de soutenir ses délires, ses ruptures, et l’innocent génie qui donna naissance à tant de délicieuses comptines psychédéliques (« See Emily Play », « Apples and Oranges », « Bike »).

En solo, malgré quelques éclairs de génie et une sensibilité à fleur de peau, son talent semble s’étioler quelque peu et chercher en vain d’autres musiciens capables de le sublimer. Tournant parfois un peu en rond, Syd Barrett garde en lui cette fêlure magnifique qui lui permettait d’incarner véritablement ses compositions, et si cet hommage n’apportera finalement pas grand chose aux habitués du sieur, elle constitue la porte d’entrée idéale dans son univers pour tous les chanceux qui ne le connaitraient pas encore.