Le coup du parapluie - Philosophie, bien-être et crimes passionnels

06/12/2010

Par Christophe Gigon

Label: autoproduction

Site:

Attention, contrairement aux apparences, il ne s’agit pas de la bande-son quelconque d’un polar adapté des romans de James Ellroy. Au carrefour d’un rock progressif sauvage et brut de décoffrage rappelant parfois Red de King Crimson, d’un post-rock plein de classe et d’une power pop qui donne envie de sauter partout (« Colonel Mustard With an AK47 in the Library »), les compositions déployées sur cette rafraîchissante galette possèdent un dynamisme captivant qui mettra tout le monde d’accord en un rien de temps. Beaucoup moins potaches que ne pouvaient le laisser présager les titres des morceaux, tous plus rocambolesques les uns que les autres (« La chasse à la baleine », « Pourquoi Dieu n’est-il pas Albert Jacquard ? » et autres « 90%Ir + 10%Pt + 0,28 MM3 Ricine »), ces dix tours de piste musicaux aspergent de leur incandescence une scène progressive frileuse et engoncée. Pour un premier essai, il s’agirait presque d’un coup de maître pour ce trio belge. Savoureux et rassasiant comme un trou normand.