Rational Diet - On Phenomena and Existences

23/11/2010

Par Jean-Philippe Haas

Label: AltrOck

Site:

Devenus incontournables avec At Work, les Biélorusses continuent sur une lancée qui leur réussit : un Rock In Opposition dominé par les cordes, autant inspiré des initiateurs du genre que des grands poètes (Hlebnikov, Vvedensky) et illustres compositeurs russes (Prokoviev, Chostakovitch).

On Phenomena and Existences sait à la fois perdre le plus aguerri des amateurs de musique contemporaine et aller droit au but lorsque le besoin s’en fait sentir. Violon et violoncelle créent un paysage musical torturé, envahi par des fulgurances très rock (« Bet on a Marked Card », « Living the Main Life ») et de providentielles mais courtes accalmies (« Unexpected Feiertag in Chemnitz », « In the Late Summer », « Weimar Period »), soit autant de garde-fous qui empêchent de basculer totalement dans la folie furieuse propagée par la frénésie générale du disque.

Moins rythmé, moins digeste que Yügen, par exemple, Rational Diet ne se perd cependant pas en longs développements abscons, mais projette de courtes compositions tantôt épileptiques, tantôt climatiques où, parfois, la voix d’Olga Podgaiskaja vient tenir en respect les cordes les plus audacieuses et les mener à la baguette le long de voies plus apaisées (« A Man Went to Sleep », « In Five Steps ») avant qu’elles ne reprennent leur folle indépendance.

Malgré un goût toujours aussi prononcé pour les pochettes hideuses, la formation a apporté en l’espace de trois albums du sang neuf à un genre parfois centré sur lui-même. On Phenomena and Existences, présenté au festival de Carmaux en 2010, n’est certes pas à mettre entre toutes les mains, mais confirme la nouvelle dimension du groupe, celle d’un pilier du rock de chambre avant-gardiste de ce début de siècle.