Dynahead - Antigen

18/11/2010

Par Aleksandr Lézy

Label: autoproduction

Site:

Sepultura et Angra ont inspiré et fait des émules chez les jeunes musiciens brésiliens. Ce peuple de soleil et de samba s’est alors senti capable après le succès de ses pairs de se prendre au jeu de leurs prolifiques voisins d’Amérique du Nord, malgré des moyens parfois plus que limités. D’excellents instrumentistes ne cessent de sortir de l’ombre désormais, comme ceux de Dynahead, groupe aux influences diverses mais concentrées et homogènes.

Les entités qui le composent ont du mérite, à l’image du talentueux Caio Duarte, qui synthétise dans sa manière de chanter deux figures emblématiques du metal moderne : Russell Allen et Warrel Dane. Les voix respectives de Symphony X et de Nevermore représentent en quelque sorte le mélange vocal mais aussi musical de Dynahead. La formation officie dans la catégorie metal progressif au sens large du terme.

Ainsi, entre passages heavy parfois même thrash, montées techniques et progressives à gogo, le quintette joue également la carte de la sensibilité et de la fusion. Tous ces effluves de sons et de riffs finement exécutés – mais déjà rencontrés ailleurs – participent à la bonne assimilation du produit Antigen publié il y a déjà deux ans. Assez peu original dans le fond, les Brésiliens frappent toutefois un sacré coup avec ce premier album, en réalisant une version optimum de ce qui se fait de mieux dans le genre.