DGM - Synthesis

16/11/2010

Par Jean-Philippe Haas

Label: Scarlet Records

Site:

Discret mais d’une étonnante régularité, DGM dresse aujourd’hui un bilan de sa déjà belle carrière, après l’excellent FrAme paru en 2009. Entre exercice de scène et compilation, Synthesis propose un concert enregistré à Rome en 2010 et un best-of considérablement amélioré.

Le CD n’est pas une simple sélection de titres les plus consensuels, comme il en fleurit à tout bout de champ. Sur les dix pistes choisies, huit sont d’anciennes compositions entièrement ré-enregistrées et deux sont des inédits : « Just Like Before », qui évoque Sonata Arctica et « The Only One », mélange entre Symphony X et le Gamma Ray le plus récent. Mais ces comparaisons ne doivent pas occulter le fait que DGM a développé sa propre version du power metal symphonique, où les galopades effrénées succèdent aux rythmiques pesantes et les refrains glorieux aux épiques duels entre guitare et claviers.

Principalement axé sur la récente carrière du groupe, le DVD fait la part belle à FrAme. Entrecoupée d’extraits des préparatifs du concert, la petite heure de spectacle présentée ici donne une idée assez précise de l’énergie et de la maîtrise qui caractérisent les apparitions de DGM. On laissera au spectateur le soin de juger les choix de réalisation : montage saccadé, « flous artistiques », cadrage mouvant, abus du zoom et autres effets spéciaux comme le dédoublement de l’image… une concession à la « modernité ». Les bonus se contentent de faire de la figuration, puisqu’il s’agit du clip de « Hereafter » et d’un documentaire sur l’enregistrement de FrAme, qui n’est en réalité qu’une suite de séquences d’enregistrements de chaque musicien.

Synthesis est à l’image de la carrière des Italiens : régulier et efficace. Cette collection d’hymnes forgés sur l’enclume d’un metal glorieux, vif et virtuose va droit au but, comme la plupart des titres composés depuis plus de dix ans. Une jolie occasion de découvrir un groupe encore trop méconnu.