Agents of Mercy - DramaRama

25/10/2010

Par Christophe Gigon

Label: Foxtrot Records

Site:

Ce projet parallèle mené par Roine Stolt ne bénéficie plus cette fois de l’effet de surprise suscité par le premier album Fading Ghosts of Twilight paru l’an passé. Non pas à cause de l’excellente facture dudit disque, loin de là. C’est plutôt le copinage avec Nad Sylvan, véritable clone mal dégrossi de Peter Gabriel, qui avait alors ému les foules. S’il semblait évident que le timbre vocal de ce dernier se mêlerait opportunément aux compositions à tiroirs de son compatriote, le résultat, pour l’époque, est pourtant apparu comme anecdotique et superfétatoire, surtout en tenant compte que nul mélomane ne pourra jamais finir de digérer la somme écrite par l’ensemble de toutes les formations auxquelles a participé le prolifique et boulimique guitariste suédois. A qui s’adresse donc ce second essai de ces agents du revival progressif « à l’ancienne » ? Au collectionneur de bizarreries connexes au monde de Genesis,  à celles et ceux qui continuent à manifester toujours autant d’intérêt pour le Scandinave, et à tous les autres qui auraient été charmés par la précédente production anachronique de cette équipe de Don Quichotte des temps modernes. DramaRama n’en est pas pour autant un échec artistique, il s’agit même d’un bon disque de rock progressif classique.