Aymeric Silvert - Guilty

28/09/2010

Par Christophe Gigon

Label: autoproduction

Site:

Aymeric Silvert représente bien plus qu’un guitar hero supplémentaire. Preuve en est ce disque riche en climats et atmosphères. Fort heureusement, Guilty ne se donne pas comme le fruit d’un travail solitaire autoproduit. Un véritable groupe de musiciens solides accompagne le Français, qui assure une base rock « terrienne » et consistante à l’instar du fameux The Extremist de Joe Satriani (assurément son meilleur album). Point de machines ni de séquences dans cette grosse dizaine de titres extrêmement divers à défaut d’être homogènes. Quasiment tous les styles possibles dévolus à la musique (principalement) instrumentale « axée guitares » semblent être ici exposés. Si l’influence de Steve Lukather (Toto) apparaît comme manifeste (« Perpetual »), le jeune prodige parvient sans peine à faire oublier rapidement celle-ci grâce à une ouverture musicale remarquable (« Alone » et ses ambiances à la Queensrÿche ou « Gimme your Boots », hommage à peine voilé au regretté Stevie Ray Vaughan disparu au début de la décennie précédente). Pink Floyd, Yngwie J. Malmsteen et Dream Theater restent comme d’habitude les usual suspects de circonstance. Néanmoins, cette oeuvre s’avère nettement plus digeste que l’auditeur lambda ne pourrait le craindre. Une petite réussite perdue dans un océan de productions pataudes.