Alain Vankenhove - Beyond Mountains

21/07/2010

Par Mathieu Carré

Label: Yolk

Site:

Par bien des aspects, Alain Vankenhove peut rappeler certains pionniers du nu-jazz comme Erik Truffaz ou Nils Petter Molvær. Le trompettiste apporte ainsi un soin très particulier à la sonorité de son instrument (aux accents souvent langoureux et aériens) comme à la clarté de ses lignes mélodiques, mais à la différence des déjà grands anciens, sa musique ne s’enfonce pas dans une fascination clinique et reste étonnamment organique et vivace. Ce compromis fragile doit beaucoup à l’apport du travail de Benjamin Moussay, claviériste efficace et novateur qui avait réjoui les adeptes de jazz léger et équilibré avec Swimming Pool il y a quelques années. Ici, ce dernier distille avec parcimonie les effets synthétiques et use souvent de sonorités plus épaisses ou d’arpèges lumineux qui renvoient directement trente ans en arrière, en évoquant à la fois le rock progressif et les antiques orgues de l’époque. Heureusement, ces évocations du passé ne font pas de cet album un disque daté. Au contraire, le propos reste toujours moderne et neuf. Il ne reste plus qu’à associer à cette réussite un duo basse / batterie à la hauteur des compositions, capable de soutenir avec force, de s’éclipser, voire de désarticuler à l’envi un motif redondant comme sur la pièce initiale « Sentiment d’Elles », et le tableau d’honneur affichera complet. Une fois de plus, Yolk s’affirme comme un vrai label novateur et joue courageusement le difficile rôle de passeur entre le jazz et les musiques actuelles.