Scale The Summit - Carving Desert Canyons

22/06/2010

Par Nicolas Soulat

Label: Prosthetic Records

Site:

La scène progressive américaine est décidément en verve ces dernier mois. Très loin des standards texans et autres clichés grass roots, ces fiers musiciens tout droits venus de Houston pratiquent un metal fusion plutôt tellurique, ayant totalement banni toute forme de claviers. Construits sur des changements harmoniques fouillés aux accents râpeux et heavy, les titres proposent une approche très cynique, qui met en avant des guitares dynamiques pouvant charmer l’auditeur, parfois jusqu’à l’hypnose par quelques morphings entre soli / rythmiques. Une fois cette frontière abolie, Scale The Summit peut s’adonner sans vergogne à organiser un joyeux bordel suffisamment pensé pour convaincre et éveiller une curiosité chez le connaisseur. A la manière d’un Wagner sous acide, les instrumentistes développent des idées qui ne reviendront quasiment jamais sur leur pas (ou alors juste pour effacer leurs traces), tuant au passage la conception d’un plan de chanson classique, CQFD. Les informations très nombreuses proposent pléthore de thèmes plutôt accessibles mais qu’il faudra très vite savourer, puisque tout est ostensiblement orienté en jazz, version majeurs, ce qui donne l’impression d’écouter un immense break de « Metropolis Part 1 » de Dream Theater, du début à la fin du disque. Dommage que la production de la batterie ternisse quelque peu le propos, trop lointaine pour soutenir ce fourmillement créatif, rabaissant presque l’effort au rang de démo. Cet arrière-goût rendra d’autant plus difficile la lecture du fil conducteur, déjà très mince et camouflé derrière quelques réflexes « guitaristiques » un peu trop scolaires… A la fin de l’envoi, il faut du toucher…