Difícil equilibrio - Present – Live Tiana 2008

17/06/2010

Par Jean-Philippe Haas

Label: Musea

Site:

En 2008, feu l’Amarok Tiana Progfest fête ses dix années d’existence en accueillant une affiche plutôt éclectique, sur laquelle figurent quelques vétérans tels que Galahad, Consorzio Acqua Potabile ou encore un Twelfth Night fraîchement reformé. Avec quelques honorables albums au compteur, publiés au cours des quinze dernières années, les locaux de Difícil Equilibrio profitent de cette ultime édition pour filmer leur prestation au Teatre Albéniz de Barcelone, sous la tutelle d’Andy Sears (Twelfth Night). Leur progressif lourd et atmosphérique, parfois hypnotique (pour ne pas dire répétitif), s’inspire fortement de la galaxie King Crimson, et Alberto Díaz a probablement été traumatisé par le jeu de Robert Fripp lorsqu’il a choisi de jouer de la guitare. Devant un public plutôt clairsemé, le trio espagnol et son invité, le guitariste Joan Santanach, délivrent une performance techniquement irréprochable, parsemée de quelques hommages évidents (« Brightness Falls »  par le duo Fripp / Sylvan et « Easy Money » de King Crimson) ou étonnants (la reprise de « Dream of Wires » de Gary Numan, pop synthétique typée eighties). Les bonus sont réduits à leur plus simple expression : un diaporama d’affiches promotionnelles illustré musicalement par « Esperar al olvido », titre tiré du concert. L’image est un peu sombre, les prises de vue pas toujours très heureuses, mais un montage habile et une bande-son de grande qualité compensent ces petits défauts et font de ce Present – Live Tiana 2008 une manière ludique de découvrir un groupe plutôt attachant.