Voodoo Monkey Child - Under a Crescent Moon

02/04/2010

Par Jérôme Walczak

Label: Little Pond Records

Site:

Cette formation originaire de Chicago, menée tambour battant par la tchèque Jana Hurdesova, distille un néo-progressif épique plutôt construit et abouti, aux sonorités puissantes et dynamiques (« Reigning Fire » par exemple, d’une intensité qu’il est aisé de qualifier de rock FM). Les influences sont claires comme de l’eau de roche : Magenta, Solstice, Jefferson Airplane, Mostly Autumn et Renaissance, dans une certaine mesure.

Ces références, qui s’agrippent aux oreilles aussitôt le disque enclenché, méritent de s’y attarder quelques instants. En parcourant ce que dit la presse au sujet de ce nouvel album, on peut lire la chose suivante : « Under a Crescent Moon représente « la prochaine étape de l’évolution de la musique progressive… » ». Compte-tenu des références précitées et d’une mise en place parfois perfectible, il est un peu prématuré d’affirmer une chose pareille ! Il faudra en effet en déplorer également l’éprouvante monotonie qui se dégage de cet album, devant la similarité du contenu musical. Et ce n’est pas une figure de style !

Quatre morceaux sont en effet purement et simplement reproduits sans changer une once de note ou d’arrangement (« Vćereśí noc », « Čas », « Tvá nárúc sílu má », « V Oblacich »). Ce détail structurel est sincèrement regrettable, car il obère la bonne tenue de quelques morceaux tout à fait dignes d’intérêt tels que « Away » avec ses mouvements directs, emphatiques mais jamais boursouflés, qui confèrent une bouffée d’oxygène tenace et puissante.

Ce sont surtout les performances mélodiques qui sont ici à sauver et à privilégier. A ce titre, « Closer to Home » est une magnifique conclusion venant achever ce cycle à la manière d’un final grandiloquent. Comme avec certains breuvages somptueux servis dans des gobelets en plastique, Voodoo Monkey Child devra encore apprendre à structurer sa musique et ses albums s’ils souhaitent que leur art soit apprécié à sa juste valeur.