Mono - Holy Ground : NYC Live

01/04/2010

Par Jean-Daniel Kleisl

Label: Temporary Residence Ltd

Site:

Mono mérite bien son nom car sa musique, depuis ses débuts, se montre monolithique tant dans son inspiration que dans sa conception, avec ses montées en puissance vertigineuses et ses descentes abyssales. A tel point que le post-rock des Japonais peut en devenir caricatural, comme le démontre une nouvelle fois ce CD / DVD enregistré en concert à New York avec le Wordless Music Orchestra, décidément sur tous les fronts.

Depuis une décennie, la formation reste constante dans l’effort, pas une variation d’originalité plus haute que l’autre. Outre ces remarques objectives, il reste une musique éminemment émotionnelle. Les images feutrées du DVD, dans une teinte générale ocre voire sombre à l’instar de la pochette, soulignent avec réussite cet aspect essentiel du discours des Nippons. Ce coffret qui s’apparente à un jubilé contient la quasi-totalité du dernier album du groupe, Hymn to the Immortal Wind qui loue également les services d’un orchestre classique.

A première vue, dans le cadre d’un concert, la musique fondamentalement orchestrale des Nippons devrait être magnifiée par la participation du Wordless Music Orchestra. Un supplément d’originalité pourrait même embellir le propos, surtout lorsqu’on connaît le talent de cet ensemble classique, magnifiquement mis en évidence dans le Central Market de Tyondai Braxton. Malheureusement l’orchestre est largement sous-employé à suivre scrupuleusement les lignes mélodiques des guitares sans vraiment apporter de variations mélodiques ou chromatiques qui auraient pu enrichir le propos, excepté le final intense de « Ashes in the Snow » où l’impact est saisissant, et la relecture symphonique de « Halcyon (Beautiful Days) » (tiré de l’album Walking Cloud and Deep Red Sky, Flag Fluttered and the Sun Shined).

Holy Ground: NYC Live With The Wordless Music Orchestra confortera sans effort les admirateurs en quête des sensations émotionnelles intenses que dégage Mono en concert. Voilà un DVD qui soutient à merveille une musique automnale et produite brillamment par Matt Bayles. Or le quatuor laisse cette impression d’avoir tout dit sur ses trois premiers albums en répétant inlassablement la même recette. Et la participation du Wordless Music Orchestra paraît bien superflue face à cette constatation.