Post-Human - Interference Patterns

03/03/2010

Par Mathieu Carré

Label: Do For It Records

Site:

Post-Human possède un pouvoir étrange : à l’écoute de cette formation américaine, on semble se confronter à l’idée que l’on se faisait de la musique du vingt-et-unième siècle… il y a trente ans. A travers ce grand maelström cosmique où se bousculent une narration au vocoder, des nappes synthétiques planantes et des interventions de flûte méditatives, le tout hachuré de riffs électriques et violents (le très efficace « Bloodlines ») se dévoile une œuvre tellement ambitieuse qu’elle en devient presque naïve. Malgré d’excellentes intentions, Chris Parker et ses acolytes, en voulant composer une fresque pan-musicale futuriste, en oublient parfois des notions de simplicité et de cohérence qui demeurent essentielles. Il résulte de ce mélange détonnant une ambiance digne de l’âge d’or de la science fiction, quand failles spatio-temporelles, cryogénisation et rayon-laser se retrouvaient au cœur de la conquête spatiale, quelque part au milieu des pages des comics des années cinquante. Au cours de ce voyage coloré et incertain, Post-Human souffre souvent de son ambition démesurée, pêchant ainsi par prétention, mais jamais par manque de générosité, et Interference Patterns, disque luxuriant et foisonnant d’idées malheureusement difficiles à agglomérer, restera le témoin inégal de ce travail.