Aucan - DNA

01/03/2010

Par Christophe Manhès

Label: Africantape

Site:

Les Italiens d’Aucan aiment le son. Sur l’air d’une évidence, cette litote prend tout son sens au regard des milliers de disques qui sortent quotidiennement sans le moindre respect pour cet art ancestral qu’est la musique. Mises à mal par un rock business trop formaté ou trop amateur, les oreilles souffrent et se dessèchent peu à peu. Heureusement que des formations atypiques comme Aucan (on pourrait citer L’Ocelle Mare ou Palomo Vinuesa) sont là pour les arroser de plaisir, grâce à une recherche sonore qui ajoute beaucoup à la qualité de leur musique. DNA joue à plein régime sur cette philosophie esthétique et exploratrice. Tout en étant encore dans la continuité math-rock du premier album, au moins sur ses quatre premiers titres, ce copieux EP témoigne d’une évolution vers un electro de plus en plus prégnant, utilisant des structures plus simples et instinctives. Seulement, dans cette mutation Aucan a beaucoup perdu en originalité et en mordant. On pleurerait de voir ce brillant trio de musiciens, qui nous avaient littéralement époustouflés en 2008 avec une œuvre de la pointure d’Aucan, fuir si tôt vers des paradis trop artificiels.