Rökstenen - A Tribute to Swedish Progressive Rock of the Seventies

19/02/2010

Par Christophe Gigon

Label: Musea

Site:

Ce copieux triple album intitulé A Tribute to Swedish Progressive Rock of the Seventies constitue la nouvelle fournée de chez Colossus / Musea. Inutile d’exposer pour la énième fois la démarche des projets issus de ce label, qui consistent à remonter dans le temps. Il suffit de se référer aux multiples chroniques des opérations antérieures (Treasure Island, The Spaghetti Epic, Dante, ou autres Giallo !). La nouveauté, si l’on peut dire, de cette dernière livraison réside dans le fait qu’une ribambelle de groupes progressifs plus ou moins célèbres ont eu pour cahier des charges, non pas seulement de produire un très long morceau résolument vintage et « rétroprogressif », mais aussi de se réapproprier un titre légendaire des ténors suédois du genre (Kaipa, Ragnarok, Dice, etc…).

Le jeu en devient donc (encore) plus érudit : un groupe progressif (quasi) inconnu (si l’on excepte Beardfish, Simon Says ou Willoglass) propose une relecture d’un titre (quasi) obscur créé par un groupe suédois des années soixante-dix, moribond, disparu ou encore dans une relative activité (Kaipa, Ragnarok). Ainsi, il a été jugé préférable d’épargner l’exhaustivité, dans la liste des titres présentés en tête d’article, des noms des formations originelles qui ont composé ces chansons oubliées que Musea, dans sa grande philantropie archéologique (sic), a pris l’initiative de (re)mettre à jour. On peut dès lors imaginer sans peine la richesse musicale de l’objet, qui est à la hauteur de l’extrême nébulosité des groupes et des morceaux présentés dans le livret fourni du boîtier : énorme, parfois très beau, mais souvent saoulant et rébarbatif.