Birdpen - On / Off / Safety / Danger

01/02/2010

Par Christophe Gigon

Label: Les Oreilles Bleues

Site:

Tous les fans ultimes d’Archive devaient attendre ce premier album de Birdpen, trio mené par Dave Pen et Mike Bird, (qui ont tout simplement accouplé leurs patronymes afin de nommer leur projet qui existe depuis 2004) vu que les têtes pensantes de cette formation font également partie du collectif britannique depuis Lights paru en 2007.

L’ensemble évoque irrémédiablement les derniers albums du groupe de Danny Griffiths, même si d’autres passerelles se dressent à l’évidence avec Radiohead (fascination très marquée pour les derniers travaux de la troupe d’Oxford et ce, jusque dans les illustrations de pochette intérieures proches de celles présentées dans les indétrônables Kid A et Amnesiac), mais aussi avec Joy Division, Talking Heads, Anathema, avec même un soupçon de Nine Inch Nails ou de Marylin Manson (« Machines Live Like Ordinary People »), la douceur en plus.

Avec un son époustouflant, bien que volontairement froid – on pense dès lors à Joy Divison, New Order ou au premier disque en solo de Thom Yorke, tant la production propose une ambiance générale clinique, électronique et typique d’une certaine vague néo-new wave très prégnante en ces temps de revival des eighties. Les onze titres tous très variés, et c’est là la principale qualité de ce disque, constituent un résultat extrêmement cohérent et massif.

L’écoute attentive et continue de On / Off / Safety / Danger représente indéniablement une expérience musicale riche et envoûtante. Une très bonne surprise qui fera tourner les têtes des fondus d’Archive tout en s’attirant les faveurs d’un public novice, plus amateur de ritournelles pop diablement ciselées. Il ne reste ainsi plus qu’à souhaiter que le prochain effort de cet oiseau noir de bon augure sache davantage s’écarter de son patrimoine culturel atavique afin de s’émanciper pleinement. Un nouveau Radiohead est-il en train de briser sa coquille ?