Initial Gravity - Initial Gravity

26/01/2010

Par Dan Tordjman

Label: Autoproduction

Site:

Le metal progressif sud-américain ne se réduit pas – pour ne citer que ses ambassadeurs les plus connus – qu’à Angra, Andre Matos ou encore Karma, mené par l’excellent Thiago Bianchi. Cette fois-ci, ce sont des Argentins qui, avec leur hydre à cinq têtes, versent dans un metal progressif ultra classique dont les clichés sont on ne peut plus éculés.

Les influences s’avèrent être un pêle-mêle de pots maintes fois utilisés pour une cuisine tantôt réussie tantôt indigeste. Lesdits pots raclés jusqu’au fond ont pour nom Dream Theater, Fates Warning, Liquid Tension Experiment ou Rush. Il faut quand même préciser que les musiciens d’Initial Gravity ne sont pas des manches, loin de là. Au contraire, leur musicalité fait plaisir à entendre, mais en 2010, venant d’Alvaro Barcellona, on a envie d’autre chose qu’un énième clone de James LaBrie, si bon fut-il.

Comme toujours, l’inconditionnel de Dream Theater jamais lassé d’entendre une nouvelle copie trouvera son bonheur. Initial Gravity aurait cependant besoin d’explorer de nouveaux horizons musicaux, sous peine de voir sa musique se scléroser, en dépit d’évidentes bonnes intentions. Quoi qu’il en soit, il faut se résoudre à retourner au charbon et espérer qu’un jour le travail finira par payer.