Marc Vartéressian - The Day of Falling Stars

05/01/2010

Par Jérôme Walczak

Label: Autoproduction

Site:

Difficile de donner une idée claire de cet artiste tant les informations à son propos sont rares et un tantinet mal distillées sur la toile. Marc Vartéressian produit ici son premier album, en étant seul aux manettes. Les influences sont évidentes à défaut d’être réellement variées, et toutes strictement circonscrites aux années soixante-dix. Outre quelques bribes évoquant Ange, notamment dans les lentes mélopées presque parlando apparentées à ce qu’on rencontre dans le Le Cimetière des Arlequins, l’auditeur curieux et besogneux sera alerté par les références à Harmonium, un groupe québecquois qui défraya la chronique avec, entre autres, un très bon concept album nommé L’Heptade. Sensiblement proche, The Day of Falling Stars propose de longues suites assez mornes et peu mélodiques qui s’étirent lentement, sans que le passage d’une piste à une autre ne soit réellement patent.

Et c’est franchement là que le bât blesse. Les titres mis en place présentent une structure trop homogène, dénuée de reliefs, et si quelques fragments se dessinent et constituent de bonnes trouvailles (les bruitages sur « Perdu en mère »), peu d’éléments novateurs ou simplement accrocheurs n’émergent de cet ensemble mécanique et discret. Il est à craindre que ce disque, peu et mal diffusé, ne trouve son public. Voilà sans doute une des limites de la musique matérialisée : l’achat d’un disque aussi prévisible et au style anachronique risque d’en coûter. Il eût sans doute été préférable de miser sur la diffusion virtuelle, et permettre ainsi un échange d’idées et de concertation avec le public. Peu de bruit pour pas grand-chose.