Juozas Milasius - Slow

31/12/2009

Par Mathieu Carré

Label: Nemu Records

Site:

Nemu Records est un des ces petits labels qui façonnent avec passion leur identité. Sans laisser de place au compromis, ces amoureux donnent la liberté aux musiciens qu’ils accompagnent de s’accomplir souvent à travers une musique peu exposée médiatiquement. Le guitariste Juozas Milasius profite ainsi de ce travail d’orfèvre pour dévoiler un projet où il combine dans un équilibre assez étrange un phrasé de guitare cristallin et une exploration de toutes les possibilités sonores de son instrument.

Très justement intitulé Slow, cet album joue sur toutes les notions de lenteur : au sein d’une phrase musicale ou d’une note s’étendant à n’en plus finir comme au cœur de la multiplication monotone de motifs, créant ainsi autour des mélodies un vide à la fois fascinant et difficile à appréhender. Malheureusement, Juozas Milasius se perd souvent dans les propres possibilités que lui offrent sa guitare et son ordinateur, jusqu’à en oublier d’offrir une cohérence globale à sa musique, comme sur le bien-nommé « Seasickness » où il joue de réverbération, d’harmoniques et brouille ainsi les codes en étouffant et déformant son art en y perdant parfois son objectif.

Errances d’autant plus frustrantes qu’il suffit de peu pour que son talent s’exprime : une ambiance de western lugubre et délabré, quelques accords judicieusement dissonants suffisent à transformer son brouhaha en une fresque plus limpide (« The Rowels os Spurs », « Pawnshop Accoutant »). Il reste beaucoup de regrets ce parti-pris radical, souvent à la limite de l’expérimentation plus stérile que constructive, car en allant droit à l’essentiel, Juozas Milasius touche souvent au cœur (« Kind »).