Abigail's Ghost - D_letion

21/12/2009

Par Christophe Gigon

Label: Aesperus Music

Site:

Deux ans après l’étonnant Selling Insincerity, le duo de Los Angeles remet la compresse et propose un produit parfait, bien que soulevant de nombreuses questions, les principales étant évidemment d’ordre éthique. La production est excellente, les compositions et les lignes mélodiques forment un tout cohérent et frisent l’excellence à de nombreuses reprises. La voix de Joshua « Bones » Theriot ressemble à s’y méprendre, comme il se doit, à celle de Steven Wilson et les parties de guitare bluffantes semblent sorties tout droit de la Paul Reed Smith du binoclard anglais, sans oublier les lignes de basse fortement inspirées.

Le réquisitoire semble donc bien sévère puisqu’il affirme haut et fort qu’il serait question ici de plagiat en bonne et due forme. Et pourtant, ce disque est bon ! Il donnera des frissons aux amateurs de bonne musique pop / metal / progressive de qualité, à la maîtrise des genres confondante, n’en déplaise aux grincheux. Ne manque que l’originalité. Eternel débat. Mais dans un microcosme musical dans lequel on porte aux nues l’infâme Lenny Kravitz (clone mal dégrossi de Robert Plant et de Jimi Hendrix), pourquoi dès lors ne pas dérouler le tapis d’honneur pour Abigail’s Ghost ?