Ayin Aleph - II

14/12/2009

Par Dan Tordjman

Label: Invencis

Site:

Ayin. Aleph. Derrière ces deux lettres tirées de l’alphabet hébraïque se cache une artiste pour le moins unique. Cette jeune femme originaire de Russie assoit une réputation – justifiée – de véritable virtuose du piano. Ce deuxième volet revisite en grande partie son premier album baptisé I sur lequel jouaient notamment Anthony Scemama et Jean-Jacques Moréac, respectivement guitariste et bassiste de Misanthrope. Les versions présentées ici sont pour piano et voix. Dès lors, faire découvrir ses talents manifestes d’instrumentiste sur un répertoire « unplugged » reste une démarche à saluer mais qui ne contentera certainement le plus grand nombre. Car si la Russe a été nourrie au biberon par Bach, Chopin pour la grandiloquence et Liszt pour la virtuosité et les grandes envolées, le pari est risqué et la curiosité peut dangereusement céder le pas au doute. Dans tous les cas, revenir quelques pas en arrière sur sa précédente œuvre devrait changer la perception de quelques-uns sans pour autant provoquer une révolution.