T.Phan - Last Warrior

06/12/2009

Par Christophe Gigon

Label: Musea

Site:

Taï Phong proposait une musique très ambitieuse et progressive dans les années soixante-dix, et tout le monde se souvient du hit « Sister Jane » durant l’été 1975. Le chanteur de cette formation française (malgré un nom et des illustrations aux consonances asiatiques) n’était autre que le célèbre Jean-Jacques Goldman qui, soit dit en passant, s’est bien vite empressé de changer radicalement de style dès les premiers titres de sa très lucrative carrière en solitaire.

S’il n’a jamais cessé de vivre de sa musique en accompagnant divers artistes, le batteur de ce groupe mythique, Stéphane Caussarieu, est de retour aujourd’hui avec une nouvelle entité musicale, au nom rappelant immanquablement quelque chose : T.Phan. L’iconographie et le titre même de ce premier album jouent de leurs analogies avec la discographie de Tai Phong, que tous les amateurs de Genesis et de Yes apprécient. Et, si la musique proposée par ce projet presque en solo démontre une certaine maturité et une maestria remarquable, elle reste nettement plus accessible que le rock symphonique et ambitieux que pratiquait le groupe alors mené par l’illustre artiste français.

Plus calme, moins démonstratif mais aussi plus intimiste et proche d’un certain minimalisme esthétique, ce recueil de morceaux au son irréprochable plaira aux auditeurs exigeants, aux mélomanes avertis et à tous ceux qui apprécient une musique sobre et envoûtante. Nulle révolution à déclarer, seulement beaucoup de plaisir d’écoute.